Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

Le meeting du 15 février 2012 restera dans les mémoires de l’UMP. D’abord parce que c’est une salle comble et bondée jusque dans les couloirs – 650, 700 personnes – qui a accueilli André Schneider, André Reichardt et Alain Juppé. Ensuite parce que le Chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy devint candidat au milieu de celle-ci, parlant directement à l’assemblée par le truchement d’un décrochage tv.

Une réunion réussie donc ! Merci aux organisateurs rodés, merci aux Jeunes Populaires pour leur présence remarquée, merci aux Jeunes Actifs pour leur action sur le web. Merci à tous, en fait !

Les médias, nombreux ont ainsi pu constater l’envie d’y aller d’une salle motivée.

C’est André Schneider, député de la 3ème circonscription qui ouvrit les débats, saluant son « ami » Alain Juppé, témoin privilégié de ses victoires législatives et exprimant sa foi en la victoire. Un André Schneider suivit par un André Reichardt enthousiaste devant la salle pleine.

Alain Juppé, le militant, pouvait alors parler avec la salle, faire l’éloge du bilan et de l’action du gouvernement et du Chef de l’Etat jusqu’à ce que celui-ci s’invite à Bischheim.


Un rideau s’abaissa. Nicolas Sarkozy était là : « Je suis candidat » ! La salle bondée et chauffée attendait ce signe du départ depuis longtemps.

Le moment de convivialité qui conclua le meeting  fut intense en émotion. Beaucoup de présents se retrouvaient, comme une famille, comme une équipe prête à défendre un bilan, un projet et permettre à l’Alsace d’apporter son élan à la France forte de Nicolas Sarkozy !


Sarkozy au 20h : Juppé réagit à Strasbourg par StrasTv

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :