Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

1 Commentaires pour cet article

  • Pascal Bardin

    Monsieur Reichardt,
    madame Thiebaut,
    et mes nouveaux amis de l’UMP, élus et militants,
    meilleurs vœux à vous aussi !

    et vous voulez connaitre mon vœux à moi ?

    Voyez vous, je viens d’adhérer à l’UMP il y a quelques mois avec la détermination de vous aider à changer le monde. Cela fait longtemps que je suis sympathisant de cœur de votre action (bravo au passage), mais ce n’est pas une simple formule : je veux REELLEMENT que le monde change !

    Noël est un moment précieux, c’est un peu l’union sacré, et chacun dans son intimité souhaite vivre en famille et entre amis des instants de bonheur. On le souhaite aux autres aussi. A l’UMP on espère légitimement que l’année qui vient nous permette de faire avancer nos valeurs…

    Mais quelles valeurs ? à part quelques banalités admettons qu’on ne sait plus vraiment, n’est-ce pas ?

    Je parle des valeurs profondes, celles qui devraient nous guider jour après jour dans nos vies personnelles et dans la société. Celles que l’on enseigne à nos enfants. Celles qui devraient nous guider dans notre action politique, bien sûr.
    Moi je vois partout des familles qui explosent, des églises vides, des travailleurs sans avenir et désespérés, et des jeunes qui ne savent plus quoi penser de leur avenir justement … : et oui, quel avenir proposons nous ? quel est le projet ?
    Je vois Nicolas Hulot devenir l’un des principaux personnages politiques en quelques mois en ne parlant que de désastres.
    Je vois la faillite et l’illusion du progrès économique : à quoi bon un nouveau frigo, un écran plasma et une 3° voiture si ma femme me quitte, si mes enfants sont lobotomisés par les jeux vidéos, si mon patron a peur du lendemain, !? Je pose la question.
    Je crois que Dieu pleure en voyant le désastre.
    Je vois aussi les pays émergents attirés par nos sociétés et nos richesses, alors que nous on leur envie leur authenticité et leur spiritualité.

    Faut-il désespérer ? NON, au contraire : on est prêt !

    Alors mon vœux pour 2010 est simple, mais IMMENSE d’importance : je vous souhaite de trouver un peu de temps pour réfléchir à l’avenir que vous espérez pour vous même et pour vos proches.

    Je vous souhaite de profiter du débat à Copenhague, et surtout celui lancé par Nicolas Sarkozy sur l’identité Nationale, pour rêver un peu et que ce soit l’occasion de débattre de notre PROJET de vie commun. Quelle société voulons nous ?

    Je vous souhaite enfin d’être convaincu que cela n’a rien d’utopique et d’être confiant : Soyons confiant. La France a été grande dans le passé, à l’époque des Lumières, de la Révolution, en mai 68, … alors pourquoi pas en 2010 ?

    Pourquoi pas en Alsace, notamment à l’occasion des régionales ?

    Mes amis, le monde est prêt à changer et pour ma part je suis déterminé.
    C’est toute la noblesse de la politique de conduire cette réflexion et ensuite de la mettre en œuvre.

    Bonnes fêtes et meilleurs vœux !

    Amicalement,
    Pascal Bardin

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :