Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

Laurent WAUQUIEZ, Secrétaire d’état chargé de l’Emploi auprès de la Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, s’est déplacé à STRASBOURG au siège de l’UMP du Bas-Rhin, pour une rencontre conviviale avec les militants, le mercredi 16 décembre 2009.

laurentwauquiez161209-0141

En cette fin d’année 2009, la mobilisation de la fédération UMP du Bas-Rhin ne désemplit pas puisque c’est une salle comble qui a accueilli le secrétaire d’État à l’emploi, Laurent WAUQUIEZ. Plus d’une cinquantaine de Jeunes populaires du Bas-Rhin étaient présents pour entendre et échanger sur le thème de l’emploi – principale préoccupation des jeunes.

L’occasion de rappeler les nombreuses actions entreprises par le Gouvernement depuis 2007 en faveur de l’emploi – indispensable en cette période de grandes difficultés économiques. Tant au niveau national que régional avec le « plan pour l’emploi », des aides sont allouées aux entreprises pour inciter l’embauche des jeunes : incitation financière, baisse des charges patronales. Ont également vu le jour les aides pour les jeunes afin de leur permettre une autonomie et indépendance financière : depuis sa création en 1988, le RMI s’adressait uniquement au plus de 25 ans. A partir de 2010, l’âge ne sera plus un facteur discriminatoire et des jeunes de moins de 25 ans pourront également y bénéficier.

Malgré de multiples mesures incitatives, une difficulté majeure réside dans le cloisonnement entre le monde de l’Université et celui de l’Entreprise. Très peu – voire aucune – passerelle n’existe entre deux univers qui semblent avancer en parallèle. D’où la volonté, rappelée par le Ministre, de développer – à l’instar de l’Allemagne – la formation en alternance dans des filières universitaires. Il est essentiel que les étudiants et (futurs étudiants) aient une vision concrète – et donc complète – de la professionnalisation de leurs études. Il en va de leur orientation et de leur future insertion dans le monde du travail. C’est dans cette perspective que la question des stages a été évoquée. Ne faudrait-il pas rendre obligatoires les stages dés la première année d’Université afin de rendre notre formation moins abstraite et plus proche de l’entreprise ? Cette idée a également été récemment avancée par l’UMP fac dans le cadre de sa campagne : « Entreprendre à la fac, pourquoi pas ? ».

Ainsi, c’est bien du coté de l’UMP et de la Majorité Présidentielle que sont impulsées les vraies mesures : des mesures qui procèdent d’une volonté d’encourager le travail, des mesures qui se veulent être une solution pérenne aux problèmes récurrents de l’orientation et de l’insertion professionnelle des jeunes. N’oublions pas que la gauche française – donneuse de leçons sur bien des points – est responsable d’un grand nombre de mesures aberrantes. Pour n’en citer que deux : la baisse de l’âge de la retraite en 1981, initiée par les socialistes et bien entendu les 35 heures qui ont détruit bien des emplois et mis à mal l’économie française. Le Président, et le Gouvernement l’ont bien compris et sont résolus à rendre à la France sa dynamique par une économie entreprenante et prospère. N’oublions pas que l’aberration que constitue l’introduction sans discernement des 35 heures est le fait de celle qui aujourd’hui est la Première secrétaire du Parti socialiste… Enfin – preuve que le ridicule ne tue pas – précisons en dernier lieu que les jeunes socialistes – tout aussi conservateurs et immobiles que leurs ainés – préconisent un passage aux 32 heures… il y a de quoi s’inquiéter et craindre pour l’avenir des générations futures…

Elsa SCHALCK
Responsable Départementale des Jeunes Populaires

laurentwauquiez161209-027

Voir la galerie photo de la rencontre :

http://www.facebook.com/album.php?aid=45922&id=1272399338&l=edfcd82d54

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :