Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

GEORGES-schulerSans attache politique et hors des partis depuis plus d’un an, Jean-Claude Bader a choisi de rejoindre la liste présentée par l’extrême droite dans le Bas-Rhin.

Rien ne saurait légitimer le choix d’une impasse politique pour le pays et pour la région frontalière qui est la nôtre

Rien ne saurait légitimer le choix d’un parti dont les élus pratiquent au niveau national, en région, à Strasbourg et à l’Eurométropole, un absentéisme notoire, préférant les slogans simplistes aux vrais engagements politiques.

Rien ne saurait légitimer le choix d’élus qui parlent fort mais ne font jamais rien.

Rien ne saurait justifier le choix d’un parti politique qui a ouvertement fait campagne contre la fusion des collectivités Alsaciennes en mars 2013 derrière un slogan « Je veux l’Alsace française, je vote NON ».

Rien ne saurait justifier le choix d’un parti qui menace ouvertement les particularités alsaciennes et le statut de Capitale Régionale de Strasbourg.

Rien ne saurait justifier le choix d’une tête de liste qui rejette les langues régionales allant jusqu’à interdire à ses propres militants de les pratiquer.tract_alsace (1)

Le choix personnel de Jean-Claude Bader, alimenté par le ressentiment et la colère, n’est pas justifiable !

En rejoignant l’extrême droite, il  trahit l’Alsace qu’il prétend défendre. Il trahit les électeurs qui lui ont à un moment accordé leur confiance. Il trahit les valeurs qu’il prétendait porter au sein de la droite républicaine.

Aucun mandat et aucune indemnité ne saurait justifier ce choix des extrêmes !

Georges Schuler
Secrétaire Départemental « Les Républicains du Bas-Rhin »

 

 

Répondre

*