Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

Jeunes Populaires Alsace Com Presse

Communiqué de presse des Jeunes Populaires d’Alsace :
« Une chance perdue pour la jeunesse alsacienne ! »

Suite aux résultats du référendum de dimanche dernier, c’est une grande déception qui a envahi les Jeunes Populaires Alsaciens fortement mobilisés dans la campagne.
Le OUI est largement majoritaire en Alsace, mais ne remplit pas les conditions strictes fixées par la loi de 2010. Si le résultat doit être accepté et respecté, il reste néanmoins le goût d’une chance perdue pour notre région, son avenir et sa jeunesse.
Nous tenons à remercier Philippe Richert ainsi que tous les élus qui se sont engagés pour promouvoir le OUI. Ils nous ont démontré ce que signifiait l’engagement politique: oser, agir, et avoir une vision pour son territoire, tout en sachant dépasser les clivages politiques quand l’intérêt est supérieur.
Ce projet était celui de l’Alsace, dans l’intérêt de tous les Alsaciennes et les Alsaciens.
L’échelle régionale est une réalité pour tous les jeunes alsaciens étudiants, apprentis, jeunes salariés ou jeunes entrepreneurs. Malheureusement les jeunes ne se sont pas suffisamment saisit de l’opportunité du référendum pour exprimer leur réalité.
Nous, Jeunes Populaires d’Alsace, continuerons à porter de façon déterminée une conception exigeante de la décentralisation, source de simplification, d’efficacité et de renforcement de la démocratie pour les citoyens.
Nous partageons la conviction profonde que l’Alsace a besoin d’une réforme institutionnelle tout comme la France qui ne pourra plus se prévaloir longtemps de sa spécificité coûteuse (plus de 36 000 communes, 18 000 structures intercommunales, 101 départements, 26 régions) dans une Europe où l’exigence de libre administration locale est bien mieux respectée et mise en œuvre qu’en France.

1 Commentaires pour cet article

  • Patrick

    Il suffisait de réduire le nombre des élus.
    C’est aussi simple que cela.
    Mais c’est sûr, quand on perçoit tous les mois une bonne paye, on n’est pas prêt à la lâcher.

    Pour info, j’ai voté oui.

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :