Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

La France a pris l’engagement de revenir à l’équilibre des finances publiques en 2016. Avec Nicolas Sarkozy, cet engagement sera tenu. Dès 2013, le déficit sera ramené à moins de 3%.

Nos partenaires européens, qui font tous des efforts considérables pour réduire leur déficit, ne comprendraient pas que la France ne tienne pas sa parole. Décaler ce calendrier, ne serait-ce que d’un an à 2017, comme le propose le candidat du parti socialiste, n’est pas possible : cela conduirait à augmenter la dette publique de la France de 35 milliards d’euros.

Financer un programme présidentiel ne consiste donc pas simplement à faire l’addition du coût des mesures annoncées pendant la campagne. C’est aussi et d’abord expliquer comment on revient à l’équilibre budgétaire pour notre pays, puis comment on finance, en plus, les engagements de campagne.

C’est l’objet de ce chiffrage précis qui vous est exposé.

Découvrez les propositions et le chiffrage du projet du Nicolas Sarkozy

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :