Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

Jean-François Copé, Secrétaire général de l’UMP, salue un accord crucial, à la hauteur de la crise de la zone euro.

Cette nuit, la zone euro a fait un pas décisif vers le sauvetage de la Grèce, de la zone euro et de notre système financier.

L’ensemble des chefs d’Etat et de gouvernement de la zone euro, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel en tête, ont su faire tous les efforts nécessaires pour apporter une réponse exhaustive, crédible et structurelle aux inquiétudes soulevées en Europe.

Jean-François Copé salue la détermination, l’engagement et le courage du Président de la République qui s’est impliqué sans compter pour obtenir cet accord essentiel avec tous nos partenaires de la zone euro.  Aujourd’hui, la zone euro ressort grandie, avec des perspectives d’avenir claires, et les Européens sont rassurés. L’accord trouvé est à la hauteur des attentes des citoyens et des défis futurs de la zone euro.

La Grèce va pouvoir ainsi bénéficier d’une nouvelle aide de plus de 200 milliards d’euros en échange de fortes contreparties. C’est plus du double du plan du 21 juillet dernier. 100 milliards d’effacement de sa dette de la part des créanciers privés. Et 100 milliards d’aides nouvelles financées par les Etats. C’est un effort massif des Etats et des banques qui permettra à la Grèce d’échapper à la faillite et de se replacer dans une trajectoire financière soutenable sur le long terme.

La capacité du Fonds Européen de Secours (FESF) est multipliée par 4, sans que les Etats européens ne dépensent plus. C’est le meilleur rempart contre toute contagion de la crise aux Etats les plus fragilisés en Europe.

La stabilité du système bancaire est garantie par une obligation de renforcement de leurs fonds propres qui devront être portés à 9%. C’est le gage que les banques ne s’effondreront pas et continueront à soutenir l’économie réelle. Les économies des épargnants et les investissements des entreprises seront ainsi garantis.

Enfin, le gouvernement économique de la zone euro est en marche. Un sommet de la zone euro se réunira au moins deux fois par an, ce qui est une très ancienne demande de la France. Et tous les Etats de la zone euro devront se doter d’une règle d’or d’ici la fin 2012.

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :