Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

les_3-1

Jeudi 25 mars a eu lieu une conférence de presse exceptionnelle, à Sélestat, réunissant Philippe Richert tête de la liste de la Majorité alsacienne aux élections régionales, Guy-Dominique Kennel, Président du Conseil général du Bas-Rhin et Charles Buttner, Président du Conseil général du Haut-Rhin, respectivement en dernière position de la liste conduite par Philippe Richert.

Une réunion pour annoncer l’union des Conseils généraux et du Conseil régional dans la perspective d’un Conseil d’Alsace unique.

Une union des collectivités pour plus d’efficacité, pour plus de cohérence, pour peser d’avantage dans les choix nationaux, l’Alsace a besoin de s’unir pour être plus forte !

Entouré des colisitiers de la Majorité alsacienne de centre Alsace, Antoine Herth (député), Anne Deschamps ( adjointe à la ville de Sélestat), Gilbert Scholly (maire de Barr et vice-président du Conseil régional d’Alsace), André Frantz (maire de Villé), Philippe Richert a réaffirmé cette volonté de gagner en efficacité :

 » Nous croyons vraiment qu’en Alsace plus qu’ailleurs, il est nécessaire de faire évoluer les collectivités. Cela fait plusieurs années qu’entre les deux Départements nous travaillons dans cette vision d’un rapprochement des deux Conseils généraux pour optimiser les performances, faire une économie de moyens et devenir ensemble politiquement plus forts.

Nous souhaitons travailler ensemble dans cette direction : l’efficacité au service  de l’Alsace et des Alsaciens, au-delà des intérêts personnels ou des carrières des uns ou des autres. Nous sommes d’abord Alsaciens avant d’être haut-rhinois ou bas-rhinois.

Nous devons nous unir pour plus d’efficacité, mais l’union ne signifie en en aucun cas, la suppression des Départements. Au contraire, nous sommes fiers et heureux de ces deux identités que nous souhaitons conserver et promouvoir, c’est une véritable richesse.

Je remercie les deux Présidents des Conseils généraux d’avoir accepté d’être présents sur la liste de la Majorité alsacienne à une place non éligible, c’est important de le rappeler. Nous avons chacun qu’un seul mandat alors que d’autres cumulent plusieurs responsabilités. Et j’ai déjà annoncé, que si j’étais élu Président de la région, je quitterai mon poste de sénateur parce que l’Alsace mérite que l’on s’y consacre !

Charles Buttner a affirmé son soutien et son engagement total auprès de Philippe Richert : « J’ai résolument souhaité et décidé d’adhérer à cette liste de la Majorité alsacienne. Je suis avec cette liste, sur cette liste et pleinement aux cotés de Philippe Richert, parce qu’ensemble nous portons les mêmes valeurs, celles qui m’ont toujours animées, celles de la Majorité alsacienne.

La Majorité alsacienne est supra-partisane, elle est fédératrice. Notre liste est la seule qui rassemble toutes ces forces, les valeurs du coeur et de l’intelligence. Et nous allons le démontrer par nos actions sur le terrain. Nous donnerons l’image d’une Alsace qui coopère, avec les régions transfrontalières, au sein de la Région métropolitaine du Rhin supérieur. Nous donnerons l’image d’une Alsace qui marche dans la même direction.

Enfin, Charles Buttner a affirmé sa conviction d’une nécessaire coopération entre les trois collectivités, dans le respect des identités départementales :  » les deux identités ne s’opposent pas, mais en se réunissant, elles se renforcent et c’est cette force que je souhaite promouvoir.

Guy-Dominique Kennel a valorisé leur message commun :  » Notre présence aujourd’hui sur cette même liste est un symbole, le témoignage d’une Alsace Unie ». Il a également souligné que ces élections régionales étaient l’occasion ou jamais de l’exprimer et le réaliser. Le Président du Conseil général du bas-Rhin a affirmé qu’il fallait donner « plus de lisibilité » aux actions des collectivités, tout en « simplifiant les démarches » et en s’appuyant sur une « méthode régionale.  »

 » Si l’Alsace devient un partenaire unique, si nous agissons ensemble en unissant nos compétences et nos moyens, le résultat sera moins cher pour le contribuable »

Nous sommes la seule liste à avoir un projet cohérent et nous sommes les seuls à pouvoir mettre en œuvre la réforme des collectivités.

Nous sommes la seule liste capable de porter l’avenir de l’Alsace. » a conclu Guy Dominique Kennel.

Les_3

De G à D : Charles Buttner, Philippe Richert et Guy-Dominique Kennel de la Majorité alsacienne

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :