Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

pr11La première réunion publique de la Majorité alsacienne dans le Bas-Rhin a eu lieu Mardi 16 février 2010 en Alsace centrale.

Marcel Bauer, le Maire de Sélestat a rappelé que  » Les élections régionales nous concernent tous, « soutenant résolument Philippe Richert, la tête de liste de la Majorité alsacienne:  » Je le connais depuis 10 ans, c’est un homme courageux, compétent dans tous les domaines, c’est un travailleur inlassable. Je lui souhaite de réussir parce que nous avons le meilleur candidat pour l’avenir de notre région Alsace ».

Charles, l’animateur de la soirée, a interrogé chacun des colistiers représentant le territoire d’Alsace centrale.

Sans étiquette politique, André Frantz, Maire de Villé et vice-Président de la Communauté de Communes du Canton de Villé, a ajouté que Philippe Richert était le candidat qui répondait le plus à ses préoccupations.  » Les projets de Philippe Richert pour les zones rurales me satisfont entièrement » a déclaré le colistier. « Et c’est également important de reconnaître le travail entrepris par Adrien Zeller pour lui donner une continuité.

Anne Deschamps, adjointe au Maire de Sélestat s’est exprimée avec passion sur les questions culturelles, intemporelles et transgénérationelles qu’elle encourage.  » Notre équipe a pleinement envie de défendre les atouts culturels de notre région : notre bilinguisme, notre folklore, notre patrimoine ». Sélestat détient un véritable joyau, la Bibliothèque humaniste, qui pourrait bénéficier de la création d’un Pôle mécénat.  » J’aime ma ville, j’aime ma région  et je n’ai pas envie que ça change, alors mobilisons-nous  tous ensemble et votons la liste Majorité alsacienne conduite par Philippe Richert. »

 

Gilbert Scholly, vice-Président du Conseil régional sortant, a introduit son discours par les résultats d’une enquête faisant état de la satisfaction des Alsaciens quant à la qualité de vie dans leur région : 90% des Alsaciens considèrent qu’il fait bon vivre en Alsace et si les Alsaciens sont bien en Alsace, c’est aussi parce que la région a bien travaillé, c’est surtout le bilan de l’équipe d’Adrien Zeller, ne l’oublions pas. Aujourd’hui, je pense que Philippe Richert a toutes les compétences et je salue chez lui cette capacité à drainer, à rassembler des équipes avec lui et autour d’un projet.

Monique Jung Conseillère régionale sortante et Directrice adjointe de l’ADIRA, s’est exprimée sur l’économie en Alsace.  » Oui, la crise économique a aussi touché l’Alsace et nous ne sommes pas épargnés par les difficultés. Mais nous sommes encore un point en dessous du national. Mais bien en amont, nous avons mis en place des procédures avec le shéma régional pour anticiper les conséquences de la crise. Et nous avons bien travaillé. Adrien Zeller disait  « quand je me regarde, je me désole quand je me compare je me console. ».

Antoine Herth a été présenté comme « l’homme de la frontière des deux départements » considérant les enjeux et les intérêts « d’une mise en synergie des moyens pour être pleinement respecté par nos partenaires voisins. C’est la raison de mon engagement.

 ajl_stadler2010-02-169413

André Reichardt a évoqué les 11 listes en présence lors des campagnes régionales 2010 en Alsace, mettant en exergue ce qui nous distingue fondamentalement des autres.  » Ce qui nous différencie ce sont nos valeurs.

Le travail : en opposition au laxisme

La responsabilité : en opposition à l’assistanat

Le sérieux dans la gestion : en opposition au gaspillage et à la gabegie

La tolérance : en opposition à la haine

L’humanisme  : en opposition à l’exclusion

La vérité  : en opposition au mensonge et à la démagogie.

Et le non-respect de ces valeurs fait prendre des risques aux Alsaciens.

Les risques : celui de l’exclusion, du repli sur soi, de la décroissance, du dogmatisme politique, de l’aventure.Comment deux listes qui s’opposent sur des sujets importants peuvent-elles fusionner au second tour et nous faire croire qu’elles vont pouvoir résoudre des questions, telle que celle du transport ?

selestat_scene1

Contrairement aux autres listes, nous sommes forts d’un bon bilan, merci Adrien !

Contrairement aux autres listes, nous sommes droits dans nos bottes. Et je peux vous dire que j’ai chaussé les bottes d’Adrien. Ce sont  des bottes de sept lieues. Et je cours avec tous les jours. Je cours, mais je ne parviens pas à le rattraper..

Contrairement aux autres listes, nous avons une excellente équipe, conduite par un véritable chef

Il a les compétences, de l’expérience et il s’y prépare depuis longtemps.

Grace à lui, nous aurons en 2014 des conseillers territoriaux pour avoir un ancrage local et surtout une vision régionale.

Il nous faut réussir cette union des collectivités.

Il nous faut ce Conseil d’Alsace pour réunir un territoire riche dans sa diversité.

Les 14 et 21 mars prochains allez voter.

Nous avons besoin de vous et vous pouvez compter sur nous.

Nous disons ce que nous ferons et nous ferons ce que nous aurons dit « 

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :