Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

 

stade-meinauDans un courrier à l’attention de Roland Ries, en date du 16 juin dernier, je réaffirmais mon attachement à ce que Strasbourg fasse partie des villes organisatrices de l’Euro 2016.

Il serait, en effet, anormal qu’une ville qui se veut capitale européenne n’accueille pas cette compétition. Dans la mesure où nous avons déjà connu le raté du mondial 1998 et de la coupe du monde de Rugby 2007, il serait vraiment dommage de passer, une fois encore, à coté d’un tel évènement international d’autant que cette compétition, 3ème épreuve la plus regardée au monde après les JO et la coupe du Monde, dynamisera le tourisme à Strasbourg et fera rayonner la Ville sur tous les continents.

 

A travers ce courrier, je rappelais également que cette candidature ne devait pas être exclusivement liée au projet Hammerson, qui semble plus que jamais compromis, les études de marché n’étant pas bonnes et la situation économique du groupe tendue.

J’évoquais aussi la question de la modernisation du stade de la Meinau qui doit être aux normes UEFA élites pour accueillir une telle compétition.

 

Comme pour beaucoup d’amoureux du Racing, j’ai un réel attachement pour le stade de la Meinau. Nous y avons connu des joies profondes comme ce match de barrage du mois de Mai 1992 où Stephen Keshi avait marqué un but phénoménal contre Rennes. Quelques mois plus tard nous accueillions dans une Meinau de feu le grand Marseille et son sorcier Belge, Raymond Goethals, qui allaient devenir ensuite champions d’Europe. Je me souviens aussi de ces matchs de coupe d’Europe où notre Racing avait terrassé les Glasgow Rangers, le grand Liverpool puis l’inter de Milan… Ce Stade à une histoire. Il fait partie de notre mémoire collective.

Je suis donc particulièrement heureux d’apprendre qu’il serait possible de le conserver en le remettant aux normes. Depuis des années, il nous était expliqué par les dirigeants successifs du Racing, que cela était tout bonnement impossible. Voilà donc enfin une bonne nouvelle !

 

Je me réjouis de cette annonce de Roland Ries même si, une fois encore, elle s’est faite au mépris de toute concertation, même si les études ont été réalisées dans la clandestinité la plus totale. Il aura fallu attendre que le projet Hammerson ait du plomb dans l’aile pour enfin connaitre les véritables objectifs de la municipalité.

N’attendons plus ! Laissons tomber le projet Hammerson et ses 90000 mètres carrés de commerces dont Strasbourg et l’Alsace n’ont pas besoin et modernisons notre Meinau !

 

Jean-Emmanuel ROBERT

Conseiller municipal de Strasbourg

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :