André REICHARDT exclu de la Majorité de la Région Grand-Est : une dérive autoritaire !

A quelques heures des fêtes de Noel, traditions d’Alsace s’il en est, Valérie DEBORD, présidente du groupe « Majoritaire » au sein du Conseil régional du Grand-Est annonce l’exclusion du Sénateur André REICHARDT, dudit « groupe ».

Le crime de l’ancien Président de la Région Alsace ? Son engagement pour un « retour à l’Alsace » !

Signe d’une dérive autoritaire et d’un nième mépris à l’égard de l’Alsace et des 83 % d’Alsaciens qui se sont exprimés (au travers d’un Sondage Ifop) pour une sortie du Grand-Est, cette décision fait partie de celles qui alimentent désormais le rejet d’une « politique politicienne » coupée du peuple et des réalités territoriales.

Les Républicains du Bas-Rhin assurent André REICHARDT de leur soutien ! On ne peut faire taire les voix qui s’expriment en faveur d’une nouvelle Alsace.

Pour eux, le débat et la construction de l’avenir institutionnel de l’Alsace ne font que commencer.

La thématique « Alsace » doit s’inviter dans le grand débat national promis par le Gouvernement en Janvier.

Laurent FURST, Député du Bas-Rhin, Président des Républicains 67

Georges SCHULER, Secrétaire départemental

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :