Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

 

Réunion publique de soutien à François FILLON –  Sujet : Politique de Défense

HAGUENAU, Salle de la Douane, Mercredi 29 Mars 2016, 20h00-22h00.

Organisateur : Claude STURNI, Député du Bas-Rhin
Orateur :             Jean-François LAMOUR, Député de Paris, Ancien Ministre.

 

Présence relevée de parlementaires et personnalités locales :

  • Claude STURNI, Député de la 9e Circonscription du Bas-Rhin
  • Frédéric REISS, Député de la 8e Circonscription du Bas-Rhin
  • Patrick HETZEL, Député de la 7e Circonscription du Bas-Rhin
  • Sophie ROHFRITSCH, Député de la 4e Circonscription du Bas-Rhin
  • Claude KERN, Sénateur UDI
  • Anne SANDER, Députée européen
  • Etienne WOLF Vice Présidente du Conseil Départemental du Bas-Rhin, Maire de Brumath
  • Isabelle DOLLINGER, Vice Présidente du Conseil Départemental du Bas-Rhin, Maire de Batzendorf
  • André ERBS, Conseiller Départemental, 1er Adjoint au Maire de Haguenau,
  • Georges SCHULER, Secrétaire départemental des Républicains 67, Candidat Député de la 3e Circonscription du Bas-Rhin, Maire de Reistett, Suppléant du Député André SCHNEIDER
  • Denis RIEDINGER, Maire de Hoerdt, Suppléant du Député Claude STURNI
  • Jean-Luc NETZER, Maire de Bischwiller

Public : 230 personnes.

Introduction par Claude STURNI, Frédéric REISS, Sophie ROHFRITSCH

Claude STURNI a ouvert la réunion en rappelant ses raisons de soutenir la candidature de François FILLON à la présidence de la République.

Tout d’abord parce que celui-ci a établi un constat clair sur la situation de la France et établi un diagnostic des mesures à prendre et attendues des français. Claude STURNI a par ailleurs fait part des mêmes observations que François FILLON au sein de la 9e circonscription du Bas-Rhin lors de ses nombreuses visites.

Ensuite, François FILLON est un homme qui a une expérience solide du fonctionnement de l’Etat et de ses institutions. Un homme qui depuis plus de 30 ans fait partie des plus hautes sphères décisionnelles et qui reste pragmatique, en lien avec les territoires et ses habitants.

Enfin, parce du quinquennat de Hollande  résulte un résultat catastrophique. Seul François FILLON possède un projet d’alternance claire qui permettra une alternance dont notre pays a cruellement besoin.

Frédéric REISS puis Anne SANDER ont poursuivi les propos liminaires en évoquant les valeurs portées par le candidat des Républicains : liberté et sécurité. Garantir la première ne peut se passer sans la seconde. Le projet de François FILLON remet la France au centre de la scène internationale et des politiques européennes. L’Union Européenne a besoin d’être réformée et d’évoluer afin de faire face aux défis qui se présentent ; face à Donald TRUMP ou Vladimir POUTINE, nous avons besoin d’un homme qui a l’expérience de la diplomatie.

 

Avec le Brexit, beaucoup menacent de vouloir faire sortir la France de l’UE et de la Zone Euro ; le Frexit plongerait notre pays dans un chaos sans nom. Des 11 candidats à l’élection présidentielle, seul François FILLON possède un programme de réforme viable du Projet Européen qui permet de garantir sécurité et liberté.

Sophie ROHFRITSCH a présenté l’orateur du soir : Jean François LAMOUR est un ancien sportif de haut niveau, double champion olympique de sabre et membre de l’Académie des sports. Il est également député de Paris élu dans la 13e circonscription, conseiller de Paris du 15e arrondissement et ancien président du groupe UMP au Conseil de Paris. De 1995 à 2002 il a été Conseiller technique pour la jeunesse et les sports au secrétariat général de la présidence de la République puis Ministre des Sports de mai 2002 à mars 2004 puis Ministre de la Jeunesse, des sports et de la vie associative de mars 2004 à mai 2007. Membre de la Commission de la Défense à l’Assemblée nationale, il est venu présenter le projet de Défense de François FILLON en qualité d’orateur national.

Allocution de Jean-François LAMOUR

Pour commencer son propos, Jean-François LAMOUR a déclaré « parler avec ses trippes » et ne pas manier la langue de bois.

A ses yeux, pour reprendre les propos déjà évoqué, François FILLON est l’homme de la situation, l’homme dont la France a besoins, un homme d’expérience et le seul candidat à l’élection présidentielle qui tienne la route, avec un programme clair et une vision pour la France.

L’indépendance de la France, sa souveraineté, sa capacité à défendre ses intérêts vitaux et ses ressortissants, reposent entièrement sur ses forces armées. C’est pourquoi la Défense doit être l’un des piliers de l’Etat régalien.

La France doit retrouver son rôle politique et militaire de premier rang. Il n’y a pas de diplomatie dans le concert des nations sans une armée forte. Il n’y a pas d’armée forte sans équipements modernes de qualité afin de  protéger notre pays, garantir notre liberté et notre sécurité, en consacrant à la Défense un budget permettant de préparer l’avenir.

Le prochain quinquennat sera en effet marqué par des défis nombreux : restaurer la capacité opérationnelle des armés, garantir le maintien des composantes de la dissuasion nucléaire, assurer l’excellence de nos capacités et la permanence de notre base industrielle et technologique de Défense, adapter la condition militaire aux réalités d’aujourd’hui, privilégier la réserve par rapport à un service militaire volontaire fourre-tout et coûteux.

Le projet de François FILLON pour notre Défense s’inscrit dans le redressement général du pays. Il y va de l’indépendance de notre pays, de la sauvegarde de nos atouts, de la défense de nos intérêts, de nos valeurs et de notre participation responsable au développement de la paix et de la sécurité internationale.

Il se décline en 5 points :

  • Rehausser le financement de notre Défense : le budget de la défense augmentera progressivement lors du quinquennat avec pour objectif d’atteindre 2% du PIB à la fin de la prochaine Loi de Programmation Militaire.

 

  • Conserver et moderniser l’ultime recours que constitue la dissuasion nucléaire.

 

  • Préparer nos armées pour maintenant et pour demain, à savoir moderniser le matériel, stabiliser les effectifs de nos armées à 77 000 soldats, renforcer les défenses numériques de notre nation.

 

  • Conforter la base industrielle et technologique de Défense française et favoriser l’émergence d’un arsenal juridique européen pour protéger le patrimoine immatériel (brevets, savoir-faire,…) de nos entreprises de défense.

 

  • Renforcer le lien entre l’armée et la nation en faisant Faire croître significativement la réserve opérationnelle, en modernisant les casernes et en garantissant aux militaires une reconversion professionnelle lorsqu’ils arrivent en fin de contrat.

Pour conclure, Jean-François LAMOUR a exhorté l’assistance à poursuivre le combat, ne rien lâcher ; la campagne est certes plus difficile que prévue, mais pour le bien de la France, il est impératif de mener François FILLON la victoire.

Conlusion de Patrick HETZEL :

Patrick HETZEL a conclu la réunion publique a poursuivi les propos de Jean-François LAMOUR en déclarant qu’il est désormais essentiel de faire campagne, faire mentir les sondages et les médias comme pour la primaire de la droite et du centre de Novembre 2016.

 

Fin de soirée conviviale autour d’un repas à l’Ancienne Douane

Après la réunion, le GP, l’organisation et les parlementaires se sont retrouvé au restaurant de l’Ancienne Douane pour continuer des échanges conviviaux. Ce fut notamment l’occasion pour Jean-François LAMOUR de découvrir l’une des principales spécialités alsacienne : la flammkueche !

 

Compte-rendu : Stéphane JEANGERARD

Photos : Rodolphe BOURLETT

Répondre

*