Touche pas au Concordat !

Jean-Luc Mélenchon, candidat d’une France supposée « insoumise », dévoile une mesure au cœur de son programme : soumettre l’Alsace-Moselle à son bon vouloir !

On y trouve donc une attaque contre le statut concordataire.

Un statut que le candidat de la gauche entend balayer d’un trait, par démagogie et idéologie.

Alsaciens, nous considérons que le Concordat a su démontrer sa justesse, son efficacité. Il est facteur de concorde républicaine et d’un dialogue interreligieux, respectueux et fort.

Remettre en cause le Concordat, c’est démontrer ici une volonté profonde de s’attaquer aux particularismes propres à l’Alsace et à la Moselle. C’est, depuis Paris, vouloir décider de ce qui est bon pour les Alsaciens et Mosellans.

C’est pour nous inacceptable !

 

Georges SCHULERSecrétaire Départemental des Républicains du Bas-Rhin, Conseiller Régional, Maire de Reichstett

 

Laurent FURSTPrésident des Républicains du Bas-Rhin – Député, Maire de Molsheim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :