Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

GEORGES SCHULER PORTRAIT

 

C’est avec stupéfaction que je découvre que la Communauté Urbaine vient d’emprunter 80 Millions d’euros supplémentaires.

La dette de la CUS était de 149M€ au 1er janvier 2008. Au 1er janvier dernier, en six ans, elle était passée à 381.21M€.

Il est donc tout à fait déplacé de se réjouir à présent de creuser encore davantage l’endettement de la CUS de 80M€.

L’autosatisfaction affichée par les élus de la majorité laisse à penser qu’ils ont définitivement perdu le sens des réalités car ces emprunts, il faudra naturellement les rembourser.

Dettes de la CUS et de la CTS additionnées, nous en étions à 1105€ de dette par habitant au 1er janvier dernier. Jusqu’où comptent-ils aller ?

 

L’augmentation des tarifs de la CTS qui touchera les usagers le 1er septembre prochain comme les modifications tarifaires qui touchent les piscines, laissent augurer des lendemains noirs pour les habitants de la CUS.

Cela va-t-il se traduire demain par une nouvelle hausse des impôts locaux ainsi que des autres tarifs pour contenir la boulimie budgétaire de la majorité socialiste, incapable de maîtriser ses dépenses de fonctionnement ?

 

Il devient de plus en plus impératif que Robert Herrmann et sa majorité nous présentent leur pacte de gouvernance et les perspectives qui attendent les habitants de la CUS pour les six années à venir.

Si elle veut recourir à un grand matraquage fiscal pour notamment compenser le désengagement de l’Etat – pourtant dirigés par ses amis- la majorité PS ne doit pas se cacher. Elle doit assumer ses décisions et prendre ses responsabilités !

 

En tout état de cause, il est pour le moins déplacé de se réjouir de s’endetter toujours plus au regard de ces sombres perspectives.

 

Georges SCHULER

Maire UMP de REICHSTETT
Président du groupe des élus CUS « Majorité Alsacienne »

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :