Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

Le 18 novembre dernier, plus de 175.000 adhérents de notre parti ont pris part au vote concernant l’élection de notre nouvelle équipe dirigeante, le choix des motions pour la constitution des Mouvements, ainsi que la Charte des Valeurs.

Lors de ce vote, c’était avant tout l’UMP qui devait remporter la victoire, et quel que soit le Président élu, il devait choisir la voie du rassemblement de notre famille pour préparer la reconquête. Ce scrutin était un vote pour construire notre rôle d’opposition, un vote pour préparer la reconquête, un vote pour lever l’espérance auprès des Français qui ont besoin d’un grand parti de droite et du centre rassemblé, serein, déterminé, fort, capable de préparer l’alternance.

Force est de constater que dix jours après le vote, règne la plus grande confusion, alimentée et relayée matin, midi et soir sur les chaînes d’information en continu et les réseaux sociaux.

Pendant que le chômage continue de s’envoler, pendant que le pouvoir socialiste s’enlise, avec rien que hier soir, le Budget de l’Etat pour 2013 qui vient d’être rejeté par le Sénat (par 165 voix contre et 156 voix pour), soit un nouveau coup dur pour le gouvernement dont la majorité parlementaire se disloque jour après jour… Mais personne ne s’en soucie, personne dans l’opposition ne monte au créneau…..

Et cela en raison du comportement lamentable d’un certain nombre de personnes dans les hautes sphères de l’UMP, dirigeants nationaux du Mouvement, parlementaires et grand élus, qui ont privilégié leur intérêt personnel et leur égo avant l’intérêt général, qui ont préféré entretenir une guerre interne et fratricide, plutôt que de s’occuper des problèmes de la France et des français…

Le rassemblement et l’union de notre famille politique ne passeront jamais par la division et la scission. L’UMP c’est nous, c’est vous, les 300 000 militants, et nous n’acceptons pas la sécession ! Nous devons nous serrer les coudes, c’est ensemble et unis que nous pourrons faire face à la tempête

***

Qui se souvient encore de cette radieuse journée autour de Nicolas SARKOZY le 1er mai 2012 au Trocadéro ?

https://www.youtube.com/watch?v=UDUCj14-wRA&feature=relmfu

C’était il y a un peu plus de six mois…à l’époque tout semblait encore possible avec Nicolas Sarkozy pour la France forte…cette marée populaire venue en Trains Bleus de toutes les provinces de France, c’était nous, les militants de l’UMP…aujourd’hui c’est à nous de relever la tête et de prendre l’avenir en main….l’avenir et le destin de l’UMP nous appartiennent...ne laissons pas les barons parisiens détruire tout ce qui a été construit patiemment pendant toutes ces années par l’ardeur et le dévouement des militants de la France d’en bas…..Ensemble tout devient possible…méditons cette phrase et mettons nous en mouvement pour bâtir un nouveau rassemblement pour réunir et pour réussir !

Au-delà des candidats que nous avions ou non choisis pendant ce Congrès, au-delà des Motions que nous avions choisi de soutenir ou non, nous sommes avant tout des militants, fiers d’appartenir à l’UMP et mobilisés pour la reconquête.

Nous souffrons de cette situation que nous subissons, nous souffrons pour notre parti comme on souffre quand une famille se déchire et que tout le monde assiste à ce désolant spectacle.

Nous avons consacré des centaines, voire des milliers d’heures à notre parti depuis que nous en sommes membres, en tractage, en collage, en porte-à-porte, en réunions, en mobilisations. Nous demandons aux dirigeants nationaux de respecter cet engagement, de respecter les militants sans lesquels ils ne seraient pas les élus qu’ils sont aujourd’hui.

De la même manière que nous nous battons pour la grandeur de notre pays, nous devons nous battre pour la grandeur de notre Mouvement. C’est souvent de la base que vient le sursaut. Il est temps. Il est attendu. Il est nécessaire.

Aussi, nous le disons avec le plus grand respect, mais nous le disons avec fermeté à celles et ceux qui sont aujourd’hui au cœur de cette confusion généralisée :

Maintenant, ça suffit !

Jetzt langt’s !

Chaque jour qui passe est un jour perdu pour l’UMP, chaque jour qui passe est un jour gagné pour le PS, le FN ou l’UDI, trop heureux de nos divisions montrées au grand jour.

Chaque jour qui passe est un jour perdu pour l’opposition, chaque jour qui passe est un jour gagné pour le gouvernement, notre rôle de premiers opposants n’ayant plus le temps d’être rempli.

Nous devons être capables de travailler ensemble, nous devons surmonter les divisions, en fidélité à une promesse que le soir du 6 mai 2012, nous avons toutes et tous faite à Nicolas Sarkozy : « protéger l’unité de la famille, quoi qu’il advienne ».

Méditons ces paroles de Nicolas SARKOZY : « Soyons dignes, soyons patriotes, soyons Français. Je vous aime »

http://www.dailymotion.com/video/xqn054_discours-de-nicolas-sarkozy-a-la-mutualite_news

Bien cordialement,

Frédéric HUSS,
Délégué UMP de la 9ème Circonscription du Bas-Rhin

Claude SCHMITT,
Conseiller National de l’UMP

Christophe HUTTEL,
Conseiller National de l’UMP

Oguzhan GULEC,
Référent des Jeunes Populaires de la 9ème Circonscription du Bas-Rhin

1 Commentaires pour cet article

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :