L’UMP du Bas-Rhin s’étonne que Jean-Philippe MAURER, Vice-Président du Conseil Général du Bas-Rhin, ait été privé de parole lors de l’inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg

Alors qu’il est de tradition que l’ensemble des co-financeurs d’un projet soient invités à s’exprimer lors d’une inauguration officielle, le Vice-Président du  Conseil Général Jean-Philippe MAURER  a été interdit de parole lors de l’inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg.

Ce dernier représentait à cette occasion le Président du Conseil Général du Bas-Rhin, Guy-Dominique KENNEL, collectivité qui a été partenaire du financement à hauteur de 685 000 euros.

L’UMP du Bas-Rhin s’étonne de cet écart aux règles démocratiques en cours et apporte tout son soutien à Jean-Philippe MAURER dans ses demandes d’explications aux services protocolaires responsables de ce grave manquement. Elle demande que toute la lumière soit établie.

L’UMP ne peut qu’être sérieusement interpellée dans cet épisode troublant, au moment même où Strasbourg accueille le Forum mondial de la Démocratie.

L’UMP du Bas-RHIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :