Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin
Constatant des dérapages et voulant « cadrer » ses élus, le maire de Strasbourg semble vouloir limiter l’accès à twitter et facebook, ce notamment dans le cadre des conseils municipaux.
Peut-on dans le même temps glorifier l’impact d’internet dans les révolutions récentes et brider l’expression d’élus dans sa commune ? Le choix est paradoxal et illustre le fossé culturel et générationnel qui existe désormais entre élus et citoyens internautes.
Une partie des premiers souhaite limiter l’accès au web, les autres réclament plus de visibilité, de transparence, d’accès à l’information et à l’open-démocratie.
La lecture des articles des DNA et de Rue 89 illustre un fossé réel à Strasbourg, métropole régionale et capitale européenne.
Depuis la web-diffusion des conseils municipaux, le suivi des débats est plus important. Leur écho au cœur de la cité est plus grand. Il a donné lieu à des commentaires puis à des échanges directs entre élus et entre élus et citoyens.
  • Vouloir brider l’accès à l’information directe et limiter l’échange, c’est finalement refuser l’évolution technologique et finalement une démocratie de proximité augmentée.
  • Vouloir freiner l’interactivité permise par le web, c’est finalement vouloir donner l’impression que les élus seraient une caste inaccessible et qu’un mandat serait un blanc-seing.
C’est au contraire vers l’Open-Démocratie qu’il faut aller pour permettre aux lecteurs internautes de s’informer de la vie de la cité, découvrir ses élus et passer du statut d’e-lecteurs à celui d’électeurs.  Imagine-t-on les pères fondateurs de la démocratie fermer les agoras au peuple ?
Encore une fois, internet est un outil. S’il faut sanctionner des dérapages, ce sont bien leurs auteurs qu’il convient de rappeler à l’ordre ou de faire démissionner.
Stéphane Bourhis
Conseiller Municipal UMP de Hoenheim
Référent UMP en charge de l’outil Internet.

Photo : © Guido Vrola – Fotolia.com

1 Commentaires pour cet article

  • HECHT

    Quand on a pu lire sur les réseaux sociaux les INSULTES UMP envers la Gauche (PS,FG, etc…) lors des dernières échéances électorales, effectivement il y a eu abus.Et dernièrement les INSULTES UMP envers la compagne de F.HOLLANDE, alors qu’ils oublient que SARKOZY avait rappelé Cécilia en 2007 pour donner « l’image » d’un couple et une Famille unie,ALORS que cela faisait PLUSIEURS MOIS qu’elle était partie aux Etats-Unis rejoindre son Amant.PERSONNE du PS n’a souligné ceci, ni du FG, etc ….

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :