Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

Non seulement Raphaël Nisand est un boulimique des mandats mais en plus, il se plait à censurer les tribunes des ses opposants.

Ainsi, la tribune de notre compagnon conseiller municipal UMP de Schiltigheim, Fabien Bresson, a été censurée dans le dernier Schilick Info comme le lui a indiqué Raphaël Nisand par mail en date du 7 mai « En application de l’article 33 du Règlement intérieur du Conseil Municipal de Schiltigheim, je ne suis pas en mesure de publier votre tribune dans le journal municipal du mois de mai, compte tenu du caractère diffamatoire et inexact des propos tenus. »

Voici le fameux texte incriminé. Nous cherchons encore où est la diffamation ?
A Schiltigheim, de toute évidence, le changement ce n’est pas pour maintenant !

« Encore une dérive autocratique de notre maire.

Dans la précédente édition de Schilik info, notre collègue Andrée Munchenbach a une nouvelle fois été censurée. Je lui ai demandé de me fournir le texte incriminé.
J’ai eu beau le lire et le relire, je n’ai pas trouvé la moindre raison valable pour justifier cela.
Ou alors notre maire trouve t’il diffamant de rappeler le montant de près de 8300 Euros bruts de ses indemnités d’élu qu’il considère « comme à peine le salaire d’un cadre moyen, même pas supérieur »(propos tenus par notre Maire lors d’un Conseil Municipal).

Par ailleurs, dans le dernier Schilik info, Raphaël Nisand a fait paraitre un jugement du Tribunal administratif qui lui donnait gain de cause pour une autre censure dont avait fait l’objet notre collègue Monsieur Kutner.
Par soucis d’équité, je lui demande de faire également paraître une autre décision de justice concernant une autre censure (encore, décidemment !!) qui cette fois donnait clairement raison à Mr Kutner.
Pour éviter dorénavant ce type de problème je demande Raphaël nisand de créer un comité de relecture pour tout notre magazine municipal qui est trop souvent pris comme un organe de propagande du parti socialiste et de ses alliés.
»

De toute évidence, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire à Schiltigheim surtout lorsqu’elles touchent au cumul des mandats ou aux indemnités de son maire !

1 Commentaires pour cet article

  • PINOL Bruno

    Bonjour à vous tous.
    Je suis tombé par hasard sur cet article publié dans le magasine scillickois, je n’ en suis pas surpris.
    permettez moi de me présenter, je suis créateur de projets (commerce-industries(recherche)-humanitaire-culture-et politique), mon projet commercial dans les médias numériques est à l’ étude auprès de 2 ministères et mon projet humanitaire est à l’ étude auprès de la Fondation de France, bref je suis détenteur de multiples grands projets internationnaux.
    à l’ issue de l’ un d’ eux, j’ ai été amené à me mettre en contact avec Monsieur Nisand (que je connais assez pour lui avoir servi le café chez moi)!
    Je lui ai envoyé des questionnaire à remettre aux différents services de la mairie, culture, santé, social etc, et accompagnés de timbres pour le retour, et bien le maire a refusé de jouer le jeu m’ empêchant ainsi de réaliser mon étude de marché.
    Il m’ a envoyé balladé, m’ a renvoyé les timbres et signé une fin de non recevoir, m’ indiquant qu’ il ne se sentait pas concerné.
    j’ oserais pour clore ce message que j’ ai horreur du sourrir hypocrite de Monsieur Nisand.
    Je n’ aime pas les gens qui ont le rictus facile.

    Merci pour votre colère, je la partage, elle est juste et légitime.

    B. Pinol

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :