L’écoeurement devant l’ignoble tuerie de Toulouse et l’exécution froide des militaires

Ma première pensée va aux victimes et à la famille de la fusillade dans une école juive de Toulouse. Imaginer qu’une rafale ait brutalement fauché un père et ses deux enfants de 6 ans et 3 ans ainsi qu’une fillette de 8 ans, d’évidence pour des raisons religieuses, me rappelle des images d’une autre sauvagerie pratiquée par les nazis il y a 70 ans.

Je veux publiquement exprimer mon écoeurement et je me félicite que tous les responsables politiques démocrates se retrouvent unanimes à condamner de tels actes inqualifiables dans un pays comme le nôtre où tous les habitants de notre pays doivent se retrouver dans le creuset protecteur de la République qui «assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion », comme le définit l’article 1 de notre Constitution.

Je tiens à marquer ma solidarité à toute la communauté juive de Toulouse et de France.

Mes pensées vont aussi aux militaires et à leurs familles victimes d’une froide exécution et d’une même sauvagerie.

Gabriel Sander, 2 ans

Arieh Sandler, 6 ans

Jonathan Sandler, 30 ans

Abel Chennouf, 25 ans

Mohamed Legouad, 24 ans

Imad Ibn Ziaten, 30 ans

***

Jean-Philippe MAURER, Député du Bas-Rhin

http://jpmaurer.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :