L’UMP du Bas-Rhin condamne la remise en cause par le candidat socialiste François Hollande du Concordat.

Alors que l’Alsace peut s’honorer  d’une laïcité apaisée et consensuelle, François Hollande agite aujourd’hui le chiffon rouge d’une nouvelle guerre de religions vis-à-vis des alsaciens.
Alors que nos concitoyens sont profondément attachés aux spécificités de notre législation locale, fruit de l’histoire tourmentée de notre région, la gauche veut aujourd’hui mettre au pas notre région en tentant de la normaliser.
Cette remise en cause de nos spécificités est d’autant plus inquiétante que le Parti socialiste local et Roland Ries tentent faussement de rassurer nos concitoyens en faisant croire qu’il n’est pas dans les intentions du candidat Hollande de remettre en cause notre régime local.
Ce double langage permanent des socialistes n’augure rien de bon pour nos compatriotes alsaciens.
Au double langage socialiste, l’UMP du Bas-Rhin répond par la clarté.
L’UMP, l’ensemble de ses militants et élus seront toujours là pour défendre et promouvoir l’identité alsacienne, et ses valeurs humanistes, le régime concordataire faisant partie intégrante de notre identité.

André REICHARDT,
Sénateur du Bas-Rhin, Président de l’UMP 67

Bernadette THIEBAUT,
Secrétaire Départementale de l’UMP 67

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.