STRASBOURG ET L’ALSACE : produire des pensées positives !

Si Paris n’est pas la France, la France ne saurait être sans Paris. Si Strasbourg n’est pas l’Alsace, l’Alsace ne saurait être sans Strasbourg.

Pour autant, personne n’a demandé que l’Alsace s’identifie à Strasbourg.

Une identification forte pour l’Alsace en terme d’excellence est indispensable pour allier tradition et modernité. Strasbourg doit y tenir toute sa place.

Notre région doit faire valoir ses atouts et déclencher des ‘’pensées’’ positives et attractives’’.

Pas de complexe face à Bruxelles qui ne peut s’appuyer que sur elle – même et dont l’Etat risque d’imploser alors que Strasbourg peut compter sur les régions de  part  et  d’autre  du  Rhin  et  sur  deux  Etats  forts  qui  la  soutiennent :  les relations franco – allemandes sont, ici aussi, essentielles.

Quant à la desserte aérienne de Strasbourg, elle s’inscrit géographiquement dans la complémentarité et, heureusement, l’Alsace est irriguée par plusieurs sites et flux.

L’Alsace ne saurait se définir par oppositions. Strasbourg n’a jamais voulu faire d’OPA sur l’Alsace. Ainsi, elle travaille à un projet de métropole avec Mulhouse.

Il  y  a  de  la  place  pour  une  attractivité  de  l’Alsace,  distincte  de  celle  de Strasbourg mais la coopération entre les deux est indispensable.

Inutile  de  jeter  le  trouble  en  pouvant  laisser  croire  que  l’Alsace  et  Strasbourg vivent deux destins séparés.
L’une ne peut réussir sans l’autre, c’est cela la solidarité alsacienne.

Je n’aurai de cesse de défendre Strasbourg l’Européenne et l’Alsacienne.

Jean-Philippe MAURER, Député du Bas-Rhin

http://jpmaurer.info/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :