Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

Pour faire face aux nouveaux défis, Nicolas Sarkozy a procédé, dimanche, à un remaniement ministériel aux Affaires étrangères, à l’Intérieur et à la Défense

Ces changements sont une occasion unique pour refonder l’Union pour la Méditerranée (UPM)
Engagé à moderniser la France pour que notre modèle survive à tous les changements si brutaux de ce début de XXIème siècle et à protéger le présent des Français, le président de la République, Nicolas Sarkozy, a procédé dimanche à une réorganisation des ministères qui concernent notre diplomatie et notre sécurité en nommant respectivement Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur et Gérard Longuet, ministre de la Défense. « Ainsi les fonctions régaliennes de l’Etat se trouveront-elles préparées à affronter les évènements à venir dont nul ne peut prévoir le déroulement », a souligné Nicolas Sarkozy.

Par ce remaniement, Nicolas Sarkozy a pris en compte l’immense bouleversement qui se déroule de l’autre côté de la Méditerranée, les changements politiques extrêmement forts dans les pays arabes liés à la volonté des peuples et qui ouvrent une ère nouvelle dans nos relations avec ces pays dont nos sommes si proches par l’histoire et la géographie. La France accompagnera, soutiendra, aidera les peuples qui ont choisi d’être libres.

Ces changements sont une occasion unique pour refonder l’Union pour la Méditerranée (UPM) et permettre à tous les peuples de la Méditerranée de bâtir enfin une destinée commune. Ce sera l’une des feuilles de route du nouveau ministre des Affaires étrangères et l’une des prochaines initiatives de l’Union européenne.

L’UMP soutient les décisions du président de la République qui a réagi en homme d’Etat, expliqué les enjeux de l’avenir, marqué son souci de protéger les Français et qui a tracé pour la suite des perspectives claires et déterminées face aux défis diplomatiques et sécuritaires auxquels la France est confrontée.

Comme le président de la République, nous restons également mobilisés à l’UMP sur la politique des flux migratoires. Les Français sont en effet inquiets devant les flux migratoires liés aux mouvements de très grande violence de l’autre côté de la Méditerranée, notamment en Libye, mais également face à la menace terroriste.

Sur tous ces sujets l’UMP est et sera en initiatives permanentes. Entièrement solidaires du président de la République, nous invitons le PS à ne pas se réjouir trop vite de donner RDV aux Français pour mai 2012 : il ne s‘agit pas simplement de jouer les imprécateurs mais il s’agit de proposer autre chose. Dans ce domaine que ce soit DSK ou les différents hiérarques socialistes, tous sont très prompts aux querelles de personnes, à la critique, mais tous sont particulièrement très absents pour proposer autre chose.

Ce n’est pas le cas de la majorité gouvernementale et de l’UMP entièrement tournés vers l’action, les initiatives et les propositions dans l’intérêt de la France et des Français du souci de l’efficacité et de l’intérêt général. Et dans la volonté de rassembler tous les Français autour de nos valeurs républicaines.

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :