Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

Secrétaire d’État chargé du Logement et de l’Urbanisme, Benoist Apparu est adjoint au Maire de Chalons en Champagne. Engagé de longue date en politique, il fait le choix du parler vrai, de l’action concrète et de l’engagement au quotidien pour faire avancer des dossiers importants pour l’avenir du pays. Parmi ceux-ci, l’accession à la propriété, l’un des engagements forts de la campagne de Nicolas Sarkozy. Il répond en exclusivité aux questions de l’UMP du Bas-Rhin.

Benoist Apparu, Sur les ondes d’Europe 1, vous avez évoqué le fait qu’il était du rôle du Gouvernement de réaliser la réforme des retraites et vous avez raison. Que diriez-vous à celles et ceux qui doutent encore du bienfondé de la retraite ou qui se laisse entraîner dans des grèves ?

Le Gouvernement  respecte le droit de grève mais rien ne justifie le droit de blocage

Benoist Apparu : Nous savons que cette réforme est une réforme difficile, mais elle est nécessaire pour sauver notre régime de retraite par répartition. Nous entendons les inquiétudes et notre rôle est de continuer à expliquer pourquoi cette réforme est indispensable pour garantir à tous les Français une retraite financée. L’opposition nous reproche, à tort, un manque de concertation. Je tiens a rappeler que la démocratie a permis de faire évoluer le texte avec l’ajout de différentes mesures, qu’elles soient en faveur des mères de famille, qu’elles concernent la pénibilité ou encore les parents d’enfants handicapés. Le Président de la République a été clair : la réforme sera menée à son terme. Concernant la mobilisation, elle reste importante et comme je le disais, nous prenons en compte ces inquiétudes. Le Gouvernement  respecte le droit de grève mais rien ne justifie le droit de blocage. Nous observons, malheureusement, une radicalisation de la situation. Les violences, causées par des « casseurs », et les actions qui ont pour but de bloquer notre pays ne sont pas acceptables et doivent cesser. Des mesures ont d’ailleurs été prises et nous continuerons les déblocages si cela est nécessaire.

Soutenir l’accession à la propriété c’est répondre au rêve des Français

Vous êtes secrétaire d’Etat au logement et pendant que certains poussent la jeunesse dans la rue, vous avez choisi d’initier une politique dite de « La France des Propriétaires ». Il s’agit d’une des promesses de Nicolas Sarkozy. Quelles en seront les grandes lignes ?

Benoist Apparu : Soutenir l’accession à la propriété c’est répondre au rêve des Français. En 2007, le Président de la République s’est engagé à faire de la France  un pays de propriétaires. Pour tenir cette promesse, nous avons présenté la réforme de l’accession à la propriété le 14 septembre dernier. Elle a pour objectif de simplifier les outils actuels d’aide à l’accession à la propriété, de les rendre plus efficaces et plus incitatifs.

La réforme comprend 3 dispositifs principaux qui marquent les  grandes étapes de l’accession : la préparation, l’acte d’achat et la sécurisation. Surtout, la réforme est dotée d’un outil puissant, le PTZ +. Ce nouveau prêt à taux zéro renforcé est réservé aux primo-accédants sans condition de ressources, ce qui permet de solvabiliser un plus grand nombre de ménages. Ce que nous voulons à travers cette réforme c’est répondre au mieux aux besoins des classes moyennes. Etre propriétaire, c’est construire un patrimoine que l’on léguera à ces enfants mais c’est aussi une forme de sécurité. Avec cette réforme, le gouvernement n’aura jamais autant investi pour soutenir l’accession à la propriété.

Vous avez récemment pris la défense des mal-logés, notamment en ce qui concerne les HLM. Là, on perçoit dans vos engagements un véritable discours social et responsable. Qu’allez-vous faire justement, pour les mal logés ?

A l’approche de l’hiver nous nous devons de créer une meilleure prise en charge des personnes les plus fragiles

Benoist Apparu : Nous voulons mettre en place un service public de l’hébergement et de l’accès au logement. Cette ambition est partagée avec les associations et nous y travaillons activement main dans la main. A l’approche de l’hiver nous nous devons de créer une meilleure prise en charge des personnes les plus fragiles pour que l’hiver 2010 soit différent des années passées. L’objectif est de créer un véritable parcours vers l’accès au logement en orientant les personnes vers la solution la plus adaptée à leurs situations sans nécessairement les faire passer par la case d’un centre d’hébergement.  Les personnes en capacité d’accéder au logement autonome doivent être immédiatement orientées vers cette solution. D’ailleurs, depuis trois ans, le Gouvernement est engagé dans une politique du logement volontariste et a engagé des efforts considérables. En 2009, ce sont plus de 120 000 logements sociaux qui ont été financés soit 3 fois plus qu’en 2000 sous le Gouvernement  de Lionel Jospin!  Pour 2010, notre objectif est d’en construire au moins autant, en veillant tout particulièrement à les construire là où sont les besoins importants.

Entretien exclusif www.ump67.eu – libre de droits sous réserve de mention et d’un lien vers la source – Propos recueillis par l’équipe internet.

Répondre

*