Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

ump bas rhin cigogne

Après s’être nationalement illustré en proposant de taxer les SMS et les appels téléphoniques, le député socialiste Armand Jung s’invite à présent sur la scène des élections municipales strasbourgeoises.

Cette sortie médiatique du député de la première circonscription, d’habitude plutôt discret dans le débat politique strasbourgeois, n’est pas anodine. Elle nous remet en mémoire les divisions profondes de la gauche strasbourgeoise qui ont laissé des séquelles lourdes dans les rangs des militants et des élus socialistes malgré un partage des postes intervenus à l’automne sur le dos des strasbourgeois.

Alors aujourd’hui, sous couvert d’appel à l’union, Armand Jung se lance à son tour dans le « Fabienne Keller Bashing », décidément à la mode dans les rangs des socialistes strasbourgeois.

Mais cette intervention du député strasbourgeois sert avant tout à masquer une campagne où l’équipe sortante se tait sur son maigre bilan et reste discrète sur son projet.

A défaut d’avoir une équipe unie, le PS strasbourgeois et ses élus préfèrent se limiter aux attaques personnelles qui, malgré le renfort bienveillant d’Armand Jung, ne suffisent plus à masquer le vide de leur campagne.

Nous regrettons ces méthodes qui ne contribuent pas à un débat politique de qualité auquel aspirent les strasbourgeoises et les strasbourgeois qui sont bien éloignés de ces querelles internes des caciques du PS.

 

Jean-Emmanuel ROBERT

Délégué de la 1ère circonscription
Conseiller municipal et communautaire de Strasbourg

Jean-Philippe MAURER

Délégué de la 2ème circonscription
Conseiller Général du Bas-Rhin

Georges SCHULER

Délégué de la 3ème circonscription
Maire de Reichstett

 

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :