Dissolution du 110ème RI, communiqué de Georges Schuler et Stéphane Bourhis

Insigne_régimentaire_du_110°_Régiment_d’Infanterie,_ArthusL’annonce de la  dissolution du 110e régiment d’infanterie est une très mauvaise nouvelle pour la coopération militaire européenne et pour la Brigade Franco-Allemande dont il est le fer de lance.

Dernier régiment français en Allemagne, installé aux sources du Danube, héritier des grands combats du XXème siécle, Verdun en 1916, la Résistance et la Libération – le 110e régiment d’infanterie est chargé d’histoire..

Il incarne aussi la réussite de l’ouverture binationale et européenne en matière militaire . Sa présence  en Ex-Yougoslavie, en Côte d’Ivoire, au Tchad, en Afghanistan…a consolidé sa bonne réputation aux côtés des soldats allemands de la BFA.

Pour un peu, on oublierait aussi que le 110e RI a intégré, en 2006, la force de réaction rapide de l’OTAN, devenant l’une des unités les plus opérationnelles du moment.

Cette dissolution frappe un acteur de l’amitié franco-allemande et fait peser une menace lourde du la BFA …

Alors qu’approche le centenaire de la 1ère guerre mondiale, la confirmation de la fermeture de la dernière caserne française en Allemagne serait tristement symbolique.

 

Georges Schuler – Maire de Reichstett – UMP

Stéphane Bourhis – Conseiller Municipal de Hoenheim – UMP

Secrétaire Départemental Adjoint de l’UMP – en charge de la Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :