Site officiel de la Fédération des Républicains du Bas-Rhin

Pour 8 Jeunes Populaires dont 6 de la 8ème circonscription du Bas-Rhin, un certain mercredi 22 décembre 2010 restera sans doute une journée inoubliable.

Malgré une arrivée sur Paris retardée par la SNCF due aux conditions météorologiques, nous nous sommes dirigés vers de Palais de l’Elysée et avons rejoint l’entrée principale aux alentours de 9h50 afin de voir arriver l’ensemble des Ministres présents pour le Conseil des Ministres. Deux heures plus tôt dans le train, nous avions déjà retracé ensemble l’historique du Palais.Ce fut l’occasion de découvrir les évolutions de ce lieu tant chargé en histoire qu’en pouvoirs.

Nous avons continué notre séjour sur Paris par une remontée des Jardins du Luxembourg et une visite du Sénat en compagnie de Frédérique Compain, attachée parlementaire de la Sénatrice Fabienne Keller. C’était un moment riche en histoire et qui a permi à tous les JUMP67 présents de découvrir le fonctionnement de la chambre haute du Parlement, entre le Grand Perron et la Présidence en passant par l’escalier d’Honneur. Mais le point culminant de cette visite a été atteint lorsque nous avions accueilli avec plaisir Fabienne Keller. Nous avons abordé avec la Sénatrice différents points : les langues régionales, la transparence de la vie politique, les transports ferroviaires… Tout cela sans idéologie et sans amalgames : nous avons parlé librement sur l’escalier d’Honneur pendant plus de 45 minutes, ce qui fût extrèmement constructif et d’un niveau de réflexion très élevé. La défense de nos valeurs et de nos idées a réellement pris un pas sur les enjeux électoraux ou partisants que les Français peuvent ressentir. La richesse de notre Mouvement provient du fait qu’il soit populaire et non populiste : nous voulons apporter des solutions concrètes aux problèmes que peuvent rencontrer nos concitoyens, et non semer la discorde comme certains membres de l’opposition. Cependant, nous n’avons pas hésité à dénoncer les dérives sécuritaires du Ministère de l’Intérieur ( circulaires et communautés visées ) que nous pouvions ressentir. L’objectif de ce voyage a donc également été de faire remonter nos inquiétudes auprès des deux parlementaires ; ces dérives sécuritaires, les logements de fonction non occupés mais utilisés à d’autres fins, les déplacements d’anciens Ministres en jet-privé, les fausses déclarations du patrimoine non ou peu sanctionnées ( il s’agissait d’un amendement de la part de certains députés UMP ), les conflits d’intérêts… ne nous pouvons les accepter. Et finalement, malgré une politique très bonne menée par notre majorité, ces petites erreurs ( non acceptables encore une fois ) font des scandales médiatiques et nous décrédibilisent. Nous en appelons ainsi à la responsabilité de chacun.

Par la suite nous avons accueilli Jean-Marie Bockel, nous avons aperçu André Reichardt et nous avons discuté avec un autre sénateur de la Majorité rencontré dans ce fameux escalier situé entre la cour d’Honneur et le Petit Luxembourg, le Président de la commission des finances du Sénat Jean Arthuis.

Après avoir déjeuné très rapidement, nous avons pris la direction de l’entrée de l’Assemblée Nationale située au 126, rue de l’Université où le Député Frédéric Reiss et son assistante parlementaire Sophie Paillard nous attendaient. Nous avons découvert les recoins du Palais Bourbon et retracé les origines et les significations des peintures, des sculptures et des pièces de cet endroit où règne par excellence la vie législative de notre pays.

Après avoir sillonné les salons et les couloirs de l’Assemblée, nous prîmes place dans les tribunes de l’hémicycle pour assister aux traditionnelles questions au Gouvernement ayant lieu de 15 heures à 16 heures.

<span>Enfin, une fois la séance des Questions au Gouvernement levée, nous nous dirigeâmes vers le bureau 3 de l’Assemblée Nationale pour débattre avec Frédéric Reiss des sujets d’actualité encore une fois sans tabous. Au programme : changement de statut de la Poste, respect des valeurs morales, détails de la commission parlementaire sur l’amiante, explication du travail parlementaire et comme au Sénat la transparence de la vie politique ( déclarations de patrimoine… ) …

L’objectif pour nous a été de réaliser quel est concrètement le travail d’un Député, son encrage en circonscription et quels sont ses “pouvoirs” pour faire avancer des dossiers locaux. Mais nous avons également pris conscience des difficultés de la fonction parlementaire : la maîtrise accrue des sujets débattus en commission, la difficulté à prendre connaissance de tous les travaux législatifs qui ont lieu quotidiennement, la connaissance des autres systèmes ( fiscaux, de santé… ) adoptés dans le Monde, la conciliation des attentes des Français avec les textes officiels, l’écriture d’un rapport parlementaire…

Pour terminer, à cause d’un retard de train annoncé, nous avons décidé de nous rendre dans un restaurant en face de la gare de l’Est. Nous avons fait le bilan de la journée ensemble, bilan très positif à l’unanimité. La découverte des institutions, les espaces de débâts et de réflexion et le travail législatif sont des sujets chèrs aux yeux des participants.

Enfin, dans le TGV du retour, nous avons tout naturellement continué à dialoguer sur les sujets évoqués dans la journée, mais aussi sur des sujets économiques tels que la place du marché dans la société, les transactions financières, le progrès technique, mais nous avons également décrypté l’actualité de la presse et puis pour terminer la journée, une partie des Jeunes Populaires est rentrée dans la 8ème circonscription grâce à un covoiturage mis en place. Le respect de l’environnement compte aussi beaucoup pour les Jeunes.

Je vous souhaite également à toutes et à tous de passer de très bonnes fêtes de fin d’année et mes meilleurs voeux.

Joey HEINTZ, Référent des Jeunes Pop de la 8ème Circo

Répondre

*

%d blogueurs aiment cette page :